Le domaine de la Feulie (prés de Chaource)

voir aussi la video

La sculpture à la "Feulie"

A quelques kilomètres de Chaource, en direction de Saint Florentin, les pans de bois et les pierres de cette ancienne gentilhommière attirent le regard. "Je vous emmène dans mon rêve", sourit René Prestat à la porte.

Il admet bien volontiers que sa profession d'agriculteur n'a jamais correspondu à sa vocation Depuis son enfance le travail du bois ou de la pierre l'attirait bien davantage.

Mais il n'était alors même pas question de discuter, ni de s'écarter de la voie toute tracée par plusieurs générations.

Pendant dix ans, René Prestat a consacré toutes ses heures de liberté à la réhabilitation de la Feulie, prenant soin de se documenter sur les techniques de restauration du patrimoine, visitant les chantiers, prenant des cours à l'école des Beaux-Arts.

Après une étude des bâtiments, il s'est attelé à la tâche, seul et sans limite de temps

Cette bâtisse qui menaçait ruine a ainsi retrouvé son histoire, son âme et beaucoup de charme.

Effectivement René Prestat a dégagé et restauré les pans de bois, reconstruit l'échauguette dont il avait relevé les traces sur le mur ainsi que le pigeonnier dont il ne subsistait que les fondations.

Il a restauré la grange, imaginé un puits, un four à pain.

Il en résulte la reconstitution d'un univers où se mêlent les nombreux éléments de décoration qui étaient encore en place, ceux qui ont été récupérés par-ci par-là avant d'être intégrés à la renaissance de la Feulie.

S'y ajoutent les pierres ou les bois qu'il a lui même sculptés: sur les modillons, sur des bas-reliefs, sur les poutres. Avec une prédilection marquée dont il ne se cache pas pour la reproduction des figures symboliques qui sont interprétées

comme des signes d'hospitalité, de cordialité, de protection… Qu'il s'agisse de figures païennes mais également d'une statue de la Vierge implantée au cœur du parc.

Non seulement l'artiste, de sa griffe personnelle, a restauré la bâtisse mais il a soigné l'extérieur, faisant naître un angelot ou la Vierge sur un rocher, redonnant vie au colombier, au pavillon de chasse, à la fontaine et au puits dont l'eau dit-il avait la propriété de guérir.

Un étang, des arbres, une prairie où paissent des vaches, le décor est d'un équilibre apaisant. Féerique. Normal, puisque Feulie veut dire fée…

Quant au magicien qui a force de travail et de passion a métamorphosé la ruine en merveille de caractère, il se sent libéré.

Voir aussi la video de la restauration.

Et quoiqu'il est mis cette maison en location, elle reste le chemin de son rêve. Mais son rêve a continué de cheminer, entre la pierre et le bois, entre ciseau et burin… Il maîtrise de mieux en mieux cet art qui capte son attention comme son imaginaire.


Le pigeonnier





Fresque "la feulie" rené Prestat